Nos tutelles


   

   

nos reseaux sociaux


               

Rechercher




Accueil > Coin des étudiants > Stages Prolongeables par une thèse > Tous les stages.

Séparation de gaz par des films de savon en microfluidique

publié le

Que ce soit pour purifier l’air de la pollution aux particules fines ou pour obtenir des gaz purs, nos besoins de filtration et séparation de gaz augmentent rapidement. Parmi les différentes techniques utilisées, la séparation des gaz par des membranes fines, qui forment une barrière perméable à travers laquelle les différents composés gazeux sont filtrés en fonction de leur taille, de leur diffusivité ou de leur solubilité dans les membranes, est en pleine expansion.

Cependant, ces membranes fines se colmatent facilement ce qui réduit leur efficacité. Pour contourner cet inconvénient il a été proposé d’utiliser des membranes liquides constituées de films en écoulement sur une surface. Cependant ceux-ci sont peu sélectifs et donc peu efficaces pour la séparation. Récemment, nous avons démontré que des membranes liquides « low-tech » constituées de films de savon sont à la fois non colmatables et sélectives. En effet, le contraste de perméabilité de gaz simples comme N2 ou CO2 au travers de films de savon autosupportés sur un support solide est suffisamment important pour envisager de séparer les gaz. L’objectif de ce stage expérimental est d’aller un cran plus loin et de réaliser la séparation de deux gaz dans un dispositif microfluidique avec un film de savon.

CONTACT :
Elise Lorenceau (elise.lorenceau@univ-grenoble-alpes.fr)