Nos tutelles


   

   

nos reseaux sociaux


               

Rechercher




Toutes les actualités

Actualités

5 février 2021

Vibrations de bulles platoniques

Si les bulles sphériques sous-marines sont de bons résonateurs acoustiques, elles sont aussi notoirement difficiles à stabiliser. Pour contourner cette limitation, des chercheurs du LIPhy ont piégé les bulles d’air dans des cages millimétriques fabriqués en 3D ayant la forme d’un des cinq solides de Platon (qui ont de 4 à 20 faces identiques). Nous avons ainsi obtenu des bulles "platoniques", stabilisées pendant plusieurs jours. Nous avons mesuré leur vibration en réponse à une onde sonore, et nous avons observé que leur fréquence de résonance obéit à une formule simple malgré la complexité de leur forme.

Lire la suite

1er février 2021

Une information optimale sur l’invisible

Comment mesurer des objets qui ne peuvent pas être vus dans des circonstances normales ? Il existe un moyen de modifier le faisceau d’un laser afin qu’il fournisse exactement l’information souhaitée malgré la présence d’un environnement qui peut être complexe et désordonné. De plus, cette procédure ne fonctionne pas de manière approximative, mais de manière optimale au sens physique du terme : la nature ne permet pas d’obtenir une meilleure précision de mesure avec la lumière cohérente d’un laser

Lire la suite

6 janvier 2021

Mesures optiques du courant sodique dans le segment initial de l’axone

Le potentiel d’action est le signal fondamental des cellules neuronales. Chez les mammifères, ce signal est déclenché dans le segment initial de l’axone par un courant sodique rapide dû à l’ouverture des canaux sodiques voltage-dépendants. Luiza Filipis et Marco Canepari ont développé une méthode unique pour mesurer le courant sodique dans le segment initial de l’axone pendant le potentiel d’action. Cette nouvelle technique ouvre la porte à la compréhension détaillée de l’excitation neuronale ainsi que à l’exploration des maladies génétiques dues à la dysfonction de l’excitabilité neuronale.

Lire la suite

2 décembre 2020

Les globules blancs pagaient pour se déplacer

Il était jusque là admis que de nombreuses cellules mammifères devaient changer de forme au cours du temps pour se déplacer (mouvement dit amiboïde). Des chercheurs du LIPhy et du LAI à Marseille (*) montrent que le mouvement amiboïde est inefficace et qu’un lymphocyte T se déplace plutôt grâce à un mécanisme de type « aviron moléculaire » : des protéines ancrées au cytosquelette, pointant leurs têtes vers le milieu extérieur, font avancer la cellule en "pagayant".

Lire la suite

23 octobre 2020

Analyse quantitative de la mobilité de particules cachées derrière une couche diffusante, basée sur la corrélation de speckle

Observer des objets cachés derrière des couches diffusantes est une problématique assez ancienne ayant des applications biomédicales, mais aussi dans le domaine du contrôle aérien, naval ou terrestre, la sécurité, etc. En optique, on parle d’écran opaque, en ce sens que chaque point source de l’objet d’intérêt donne lieu à une figure de speckle, qui s’étale sur tout le champ de vue, rendant non localisable la position des points sources. Nous avons montré, théoriquement et expérimentalement, qu’il était possible de mesurer le coefficient de diffusion latéral de billes fluorescentes micrométriques cachées derrière une couche totalement diffusante.

Lire la suite

À noter

Ecole Thématique Mécabio

octobre 2020 @ Lus-La-Croix-Haute

Active Complex Matter 2020

1-11 sept. 2020 @ Cargese (Corse)

Société Française de Physique

Le LIPhy, adhère à la SFP en tant que personne morale