Nos tutelles


   

   

nos reseaux sociaux


               

Rechercher




Accueil > Actualités

Actualités RSS des Actualités

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20 |

20 avril 2020

QuanTI-FRET, une nouvelle méthode permettant l’analyse quantitative de FRET en cellules vivantes

Le FRET, Förster Resonance Energy Transfer, est un transfert d’énergie entre deux fluorophores qui a seulement lieu lorsque ceux-ci sont à moins de 10nm l’un de l’autre. La mesure quantitative de cet effet permet de mesurer des distances de l’ordre du nanomètre avec un simple microscope de fluorescence. Si cela était possible pour des molécules isolées, la quantification du FRET était réputée quasi-impossible dans des échantillons plus complexes. Dans ce travail,une nouvelle méthode permet des mesures quantitatives de FRET en cellules vivantes. Cela ouvre la voie à une utilisation plus massive et plus aboutie des biosenseurs fluorescents.

Lire la suite

2 avril 2020

Des bulles à facettes pour de nouveaux matériaux acoustiques

Les bulles d’air dans l’eau constituent d’excellents résonateurs pour les fréquences acoustiques, et, à condition de pouvoir les stabiliser et contrôler leur organisation spatiale, elles sont une piste pour de nouveaux matériaux acoustiques immergés. À l’aide de supports imprimés en 3D, des physiciens grenoblois ont démontré qu’il est possible de générer des « bulles à facettes », plus durables et efficaces que les bulles sphériques classiques.

Lire la suite

16 mars 2020

La danse des cellules, une question de persistance

Les monocouches de cellules épithéliales, qui peuvent être considérées comme un modèle expérimental de tissus biologiques, présentent de remarquables corrélations de déplacement et de vitesse sur des distances de dix tailles de cellules ou plus. Cet article publié dans Nature Comm. montre que la motilité cellulaire non coordonnée et persistante, couplée aux modes élastiques collectifs d’une monocouche cellulaire, est suffisante pour produire les corrélations de type tourbillonnaires observées dans les monocouches de cellules épithéliales de cornée en situation de confluence.

Lire la suite

16 mars 2020

Comment la ligne de contact amortit les oscillations de liquides

Le contrôle des oscillations de liquides dans un réservoir, appelées ballottement, est important aussi bien dans les applications industrielles (stabilité des navires ou des satellites) que dans la vie quotidienne. Pourtant, l’influence sur le ballottement de la ligne triple entre le liquide, la paroi et l’air reste mal comprise à ce jour. Des chercheurs du LIPhy en collaboration avec le Laboratoire de Mécanique des Fluides et des Instabilités de l’EPFL dans le cadre d’un PICS du CNRS, viennent d’élucider le rôle de cette ligne triple.

Lire la suite

13 mars 2020

Matériaux poreux : capillarité persistante à l’échelle moléculaire

De par leur capacité à capter et piéger des molécules, les solides microporeux – dont les pores ont un diamètre de l’ordre du nanomètre – sont au cœur de nombreuses applications dans les domaines de la santé, de l’énergie et de l’environnement. Pour autant, la rationalisation du comportement de fluides au sein de ces matériaux reste un défi car les modèles de capillarité validés pour des milieux présentant des pores plus grands ne sont plus pertinents dans des situations de confinement aussi extrêmes. Ces travaux montrent que la capillarité et les concepts macroscopiques associés restent pertinents lorsque l’on réduit les dimensions de la porosité au seuil critique du nanomètre.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20 |